Entrepreneur, Créons-Nous un Mythe ?

Petite réaction suite à une vidéo postée sur Facebook qui me pousse à croire que l’on est entrain de créer le mythe de l’entrepreneur.

Cette impression ne vient pas uniquement de cette vidéo mais également de beaucoup d’autres témoignages que j’ai pu voir ou lire. N’est-on pas entrain de rendre l’entrepreneur encore plus attractif qu’il n’est à travers ce mythe ? A force de dire que tout le monde ne peut pas être entrepreneur on crée une image de l’entrepreneur comme un être exceptionnel, au-dessus de tout. Au-dessus même de ces étudiants si brillant de la Ivy League qui n’en ont pas dans le froc si on en croit la vidéo. (Cela dit en passant, un peu revanchard comme expression non ?)

L’entrepreneur, une image trop restrictive

Je ne pense pas qu’il soit utile de donner une image de l’entrepreneur aussi exceptionnelle car elle est forcément biaisée. Il faut donner une image plus large de l’entrepreneur qui n’est pas à la tête d’une startup qui révolutionne le monde.

L’entrepreunariat possède un large spectre de possibilités et malheureusement une grande partie de ce spectre est occultée dans ce mythe.

Que dire de tous ces indépendants, patrons de TPE ou PME qui ne cherchent pas nécessairement à révolutionner le monde avec des innovations, mais tout simplement à créer de la valeur et à prendre place sur un marché plus restreint ? Ce ne sont pas des entrepreneurs eux ?

mythe de l'entrepreneur...

Mythe de l’entrepreneur

 

 

Un autre élément qui me gène quelque peu vis-à-vis du culte de l’entrepreneur, c’est cette notion quelque peu schyzophrénique de la réussite et de l’échec. Tu ne peux réussir en tant qu’entrepreneur que si tu as connu l’échec. Et en gros, si tu n’as pas eu d’échec, c’est que tu n’es pas entrepreneur. A y réfléchir, c’est plutôt le lot de tout le monde, nous avons tous eu des épreuves que nous avons surmonté et cela ne fait pas de nous des entrepreneurs.

Effectivement, quand on cherche à révolutionner le monde, il y a des chances de se planter. Mais travailler dans une grande entreprise comporte des challenges tout aussi passionnants et pleins d’incertitudes.

La vérité est qu’il y a plein d’entrepreneurs dans le monde qui réussissent, mais ils ne sont pas le prochain Mark Zuckerberg. D’ailleurs ces entrepreneurs forment la majeure partie du tissu économique en Wallonie. Etre entrepreneur n’a rien d’exceptionnel en soit, c’est un choix de vie avant tout comme tant d’autres choix que nous avons pu faire dans notre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *